Les sans-papiers pauvres devront payer pour se soigner

vendredi 10 décembre 2010

Les députés ont voté hier une série d’amendements qui limitent l’aide médicale d’État. Ses bénéficiaires devront payer un droit d’entrée de trente euros par an.

Une « absurdité » selon les parlementaires de gauche et les associations.



Toutes les brèves du site

Sites favoris


141 sites référencés dans ce secteur