Cinq policiers en garde à vue pour violences sur des étrangers

jeudi 17 avril 2008

Cinq policiers, dont un commissaire, ont été placés en garde à vue à l’Inspection générale des services (IGS, la "police des polices") après des incidents survenus dans un centre de rétention pour étrangers en instance d’expulsion à Vincennes le 11 février, apprend-on de source policière.

Une enquête préliminaire avait été ouverte par le parquet de Paris en raison d’allégations de violences. Les policiers avaient fait usage de pistolets "tasers", des armes à impulsion électrique. L’intervention de la Brigade anti-criminalité (BAC) a été filmée par des caméras de surveillance.

L’intervention des policiers faisait suite à des échauffourées dans plusieurs centres de rétention. Les organisations de défense des étrangers assurent que ces échauffourées sont liés à l’intensification des opérations d’expulsion d’étrangers en situation irrégulière.

Les centres de rétention seraient surpeuplés et la tension y serait de plus en plus vive, selon elles. Des objectifs chiffrés annuels d’expulsions ont été fixés à l’initiative du président Nicolas Sarkozy.


Thierry Lévêque - 2008-04-17 - PARIS (Reuters)



Toutes les brèves du site

Sites favoris


141 sites référencés dans ce secteur