Base élèves et fichage des enfants : OBJECTION !

mercredi 16 janvier 2008
popularité : 28%

Une démarche individuelle initiée en début de cette année scolaire, face à laquelle l’administration locale n’a su répondre rien d’autre que menaces orales et intimidation ...

Monsieur l’Inspecteur d’ Académie,

Mesdames et Messieurs les Inspecteurs de l’Education Nationale,

Chères et chers collègues,

Camarades,

L’utilisation des logiciels de gestion internes aux écoles, qui facilitent les tâches de direction, est un progrès, tant que ces données restent internes aux écoles.

Mais une base de données nationale centralisée représente un danger pour les élèves et leurs familles.

C’est pourquoi, en conscience, je ne peux accepter que mes élèves soient fichés par le logiciel "Base élèves premier degré" (BE1d).

Quelques arguments

  • Les événements récents, par exemple dans le département du Haut Rhin me font redouter le pire. L’Inspecteur d’Académie de ce département avait demandé aux directeurs de signaler la présence d’élèves sans papiers dans leurs écoles. La réaction citoyenne de mes collègues directeurs a permis d’éviter que cette demande indécente n’ait une suite. Lorsque Base elèves sera entièrement en fonction dans quelques mois, tout sera automatisé. Les IA n’auront plus à chercher, quand on leur en donnera l’ordre, les "clandestins" que dans la liste des étrangers, sans possibilité d’opposition des enseignants et de réaction de leurs syndicats.
  • La récente loi de prévention de la délinquance votée en mars permettra, quoi qu’en dise actuellement le Ministère de l’Education Nationale, le croisement du fichier BE1d avec divers fichiers sociaux et de police. Le Maire, responsable de la prévention de la délinquance sur sa commune, aura de fait accès à beaucoup plus d’informations que ce que laissent entendre les responsables de la mise en place du logiciel. C’est une atteinte insupportable à la vie privée des enfants, et de leurs familles.
  • Qu’en est-il encore des risques liés au piratage informatique, alors que le Ministère de l’Education Nationale reconnait encore le 15 juin 2007 que " Suite à un certain nombre d’informations publiées sur INTERNET, il est possible que la sécurité de l’application BE1D soit menacée " ?

Je refuse donc le fichage de mes élèves.

J’agis en conscience, en tant qu’enseignant et fonctionnaire responsable, conformément aux dispositions de l’article 28 de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires, et stipulant qu’un fonctionnaire ne doit pas se conformer à un ordre "de nature à compromettre gravement un intérêt public".

En conséquence, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que "Base élèves" ne soit pas installée ou utilisable dans mon école, même si pour cela je suis amené à agir à l’encontre des ordres qui me seront donnés, tout en restant dans le strict respect des personnes et des biens.

Je ferai connaître ma démarche, et en informerai les parents d’élèves de ma classe et de mon école.



Agenda

<<

2019

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


144 sites référencés dans ce secteur

Sur le Web