Coupes sombres dans l’enseignement agricole

jeudi 3 janvier 2008
popularité : 51%

Alors que la société reconnaît l’importance de la formation pour une bonne réussite dans la vie professionnelle, le ministère de l’Agriculture décide de réduire considérablement le budget alloué à l’enseignement et plus particulièrement celui de l’enseignement public.

Les élèves les moins à l’aise dans le système scolaire, qui prennent les filières agricoles, 4e, 3e, BEPA, BAC Pro, seront particulièrement affectés. Ce cursus qui permet à de nombreux jeunes, passionnés par l’agriculture, d’accéder au métier avec une formation intéressante, vont être éliminés.

On peut s’interroger. L’Etat n’utilise-t-il pas un nouveau subterfuge pour faire diminuer le nombre de futurs candidats-paysans ou pour régler ses fins de mois difficiles ? On peut être également surpris de cette diminution au moment où, les métiers autour de la biologie et l’environnement sont en plein développement.

Cette décision va à l’encontre du Grenelle de l’environnement qui propose des pratiques en agriculture basées sur l’agronomie donc nécessitant une bonne formation.

La Confédération paysanne demande à l’Etat de réagir et de revoir sa copie pour éviter de voir l’enseignement agricole servir de barrière d’ajustement budgétaire.

Source/auteur :la conf.


Sites favoris


141 sites référencés dans ce secteur