Non au centre de rétention . 15 heures, à la Maison Carrée de Nîmes

lundi 21 mai 2007
popularité : 27%

*Manifeste contre l’ouverture
du* *Centre de Rétention Administrative de Nîmes*
A l’initiative du Réseau Education Sans Frontières du Gard

Cet été 2007, le Ministère de l’Intérieur va ouvrir un Centre de Rétention Administrative de 126 places à Nîmes. Ce Centre fait partie d’un vaste plan de création de grosses structures destinées à détenir pendant plusieurs mois des familles, avec femmes et enfants. Il regrouperait, à Nîmes, des personnes issues d’Afrique Noire. Une politique d’expulsion de grande ampleur, de rafle de familles d’enfants scolarisés, s’organise sur le territoire de notre République. Ses objectifs nous scandalisent.
Ces personnes sans papiers ne sont pas des délinquants. Elles sont victimes de tragédies (guerres, guerres civiles, oppression des femmes, répression des associations, misère). Elles ont cherché à y échapper en croyant trouver asile en France. Ces personnes ne sont pas des poids économiques, elles ne veulent pas d’assistanat, elles veulent contribuer à la production de notre pays. Beaucoup d’entre elles sont déjà insérées dans le secteur agricole et celui du bâtiment. Leurs enfants sont intégrés dans nos écoles, depuis plusieurs années. Ils sont des camarades d’étude, de jeu, de sport de nos enfants. Ils représentent une richesse humaine, culturelle, une jeunesse, une chance pour notre pays.
A la création de ce C.R.A. où la rétention s’apparente à une détention, s’ajoute celle d’un Centre Éducatif Fermé. Ce dernier est destiné à des jeunes de 13 à 16 ans, ayant commis des délits et qui devraient bénéficier prioritairement de réponses éducatives.
La mise en œuvre de ces orientations favorise le racisme, la xénophobie, l’exclusion. Elle fabrique des "boucs émissaires" face aux difficultés économiques, elle amalgame jeunesse et délinquance.
La France doit rester une terre d’asile, qui s’enrichit de son ouverture aux peuples du monde.
Nous en appelons à chacune et à chacun, dans la diversité de ses choix, pour faire prévaloir une solution humaine à la régularisation des familles sans papiers d’enfants scolarisés.
Nous rejetons une politique qui a éliminé plus de 24000 des 31000 dossiers examinés pendant l’été 2006 et a augmenté, dans le Gard, les expulsions de plus de 120% en un an.
Nîmes se barricade, avec la vidéosurveillance, le Centre de Rétention, le Centre Fermé,...
Nous refusons une vision maladivement sécuritaire de notre société et du monde, qui emprisonne, oppresse, construit des ghettos et entretient la haine, au mépris de l’être humain.

*Nous appelons à une mobilisation exceptionnelle, le Samedi 2 Juin 2007, à partir de 15 heures, à la Maison Carrée de Nîmes, pour des actions d’information, de protestation et de refus.


Sites favoris


141 sites référencés dans ce secteur