Répression à l’Université de Rennes contre un militant de Sud Etudiant

jeudi 23 novembre 2006
popularité : 56%

Six mois après la mobilisation du printemps 2006 contre le CPE, le CNE et la LEC (loi « égalité des chances »), le gouvernement poursuit une politique de répression scandaleuse contre des dizaines de manifestants du printemps, étudiants, lycéens, salariés

A l’Université de Rennes 2, Tristan, militant de Sud Etudiant, a été condamné par un tribunal à 700 euros pour « outrage » à un professeur de droit !

Et maintenant, l’acharnement se poursuit contre lui : un autre enseignant a porté plainte et a saisi l’autorité universitaire pour « insulte à l’autorité des enseignants » ! Tristan est donc convoqué à la commission disciplinaire de l’Université le 28 novembre prochain.

Dans les deux cas, les enseignants qui s’en prennent à notre camarade, sont membres du syndicat Sgen-Cfdt de l’Université de Rennes : nous dénonçons cette attitude scandaleuse de syndicalistes qui s’en prennent à un militant particulièrement actif dans la lutte contre le CPE.

L’Union syndicale Solidaires apporte tout son soutien à Tristan.

Solidaires s’adresse solennellement au Sgen Cfdt pour que les poursuites soient arrêtées immédiatement

En tout état de cause, Solidaires demande aux représentants syndicaux, étudiants et enseignants, de la commission de discipline de l’Université de Rennes de refuser toute sanction envers Tristan.
— 
Annick Coupé
Union syndicale SOLIDAIRES
coup solidaires.org