Mobilisation contre la privatisation des chemins de fer

vendredi 9 septembre 2005
popularité : 33%

En soutien à l’action menée à Dugny contre la circulation d’un train privé, Solidaires 84 appelle à se rassembler le vendredi 16 sept à 18h, et le samedi 17 sept à 16h à la gare Avignon TGV, pour distribuer des tracts et informer les usagers.

Cette action s’inscrit dans le cadre large de la lutte contre une Europe ultra-libérale.

Cordialement

Jean Burner

APPEL POUR LES SERVICES PUBLICS CONTRE LE TRAIN PRIVE

Les citoyen-ne-s ont clairement montré le 29 mai dernier, à travers l’exercice de démocratie directe que fut le référendum sur la constitution, leur mécontentement face à une construction européenne qui repose notamment sur la casse des services publics : il sont ainsi exprimé leur refus du libéralisme qui fait passer les profits avant l’intérêt général.
Le gouvernement a refusé d’entendre cette exigence d’une autre politique : il poursuit la privatisation des services publics, qui sont pourtant le bien commun de toute la population.

Ainsi, en parfaite adéquation avec les directives des « libéraux » européens,la privatisation du rail s’accélére.

Face à cela, nous devons agir pour faire respecterle choix des trvailleurs-ses et des citoyen-ne-s
Pour la défense des services publics,
contre la privatisation des chemins de fer,
nous nous mobiliserons ensemble à Dugny, les 16 et 17 septembre.

Pourquoi Dugny ? Parce que c’est de là que part le premier train privé (CONNEX) autorisé à circuler sur le réseau ferré national français. Ceci depuis le 13 juin : ce jour là, les gaz lacrymogènes et les matraques des gendarmes mobiles ont dispersé les cheminot-e-s qui défendaient le service public et la sécurité ferroviaire.
D’autres trains de marchandises passent au privé (pendant que la SNCF est sommée de supprimer des milliers de ses trains de fret), et CONNEX a reçu fin juin une licence pour le trafic « voyageurs » (tandis que la SNCF organise la suppression de relations interrégionales).

l Les travailleurs/ses du rail, à travers de nombreuses luttes ont montré leur volonté de défendre le service public ferroviaire. Les grèves des cheminot-e-s en France ont permis d’éviter que nous ne connaissions un chemin de fer aussi délabré, dangereux et cher que celui du modèle des « libéraux », la Grande Bretagne.

l Les usagers connaissent l’exemple des secteurs déjà « libéralisés » : les patrons louent la « concurrence », parce qu’elle leur permet de rogner sur les acquis sociaux des salarié-e-s, de dégager plus de profits.
L’intérêt des usagers, ils s’en moquent éperdument. D’ailleurs, dans un second temps la concurrence après avoir cassé le service public se regroupe, et impose des tarifs plus chers, toujours pour augmenter les profits de quelques uns !

l Quant aux enjeux écologiques, à l’aménagement du territoire, à la gratuité pour les chômeurs/ses et précaires, etc., ce n’est pas le souci d’une entreprise privée !
Le gouvernement favorise son camp : celui des actionnaires des sociétés privées, une minorité qui s’enrichit en exploitant les salarié-e-s, en cassant les services publics, en détruisant l’environnement. Salarié-e-s et usagers des services publics, nos intérêts communs sont tout autres : rassemblons-nous, agissons ensemble, et construisons à travers nos luttes la société plus juste à laquelle nous aspirons !

Les 16 et 17 septembre :
stop au train de la privatisation !

Notre action contre la privatisation des chemins de fer s’inscrit dans l’ensemble des
initiatives de défense des services publics prises par les organisations syndicales,
collectifs unitaires, associations, ...Santé, éducation, transport, eau, électricité, poste, ...
chacun-e y a droit !


Sites favoris


141 sites référencés dans ce secteur