La colère des précaires gronde : solidarité avec les luttes des AED et des AESH !

mardi 23 mars 2021
par  collectif.anim
popularité : 29%

Dans les écoles et établissements, le nombre de personnels non-titulaires en contrat CDD (ou plus rarement CDI) se multiplie, dont les assistant-e-s d’éducation et les accompagnant-e-s des élèves en situation de handicap. Les conditions de travail de ces personnels sont déplorables, encore aggravées par la crise sanitaire et les équipes sont épuisées face à une charge de travail en constante augmentation, notamment avec la crise sanitaire, et parfois en dehors de tout cadre réglementaire : les AED sont ainsi sollicité-e-s pour remplacer les enseignant-e-s absent-e-s, voire prendre en charge les élèves suspecté-e-s d’avoir contracté la Covid en raison du manque d’infirmiers et d’infirmières dans les établissements. Pour ce qui est des personnels AESH, leur situation s’est encore détériorée par les restructurations organisationnelles induites par la mise en place des PIAL. Ainsi, les conditions de travail scandaleuses viennent s’ajouter à la précarité de ces personnes, pourtant essentielles. Rémunéré-e-s au SMIC, sans progression de carrière, sans formation, et avec bien souvent des temps partiels imposés ; elles et ils vivent souvent en dessous du seuil de pauvreté. Au bout de six années (et autant, voire davantage de contrats de travail), les AED sont remercié-e-s sans indemnité alors que les AESH doivent se battre pour prétendre à un CDI qui est loin de mettre fin à leur précarité.

La précarité n’a pas sa place dans les établissements scolaires ni nulle part ailleurs !

Depuis la rentrée cependant, la colère souffle de plus en plus fort. Les AED ont mené plusieurs journées de grève pour revendiquer un meilleur salaire et un statut et mène depuis lundi une nouvelle semaine de grève et de mobilisations. Un appel national à une grève des AESH est lancé pour le 8 avril.

  • Les appels à la grève -

La grève des AED : pour une semaine morte des vies scolaires à partir du 22 mars. Le collectif des AED du Vaucluse note que, pour celles et ceux pour qui une semaine entière de grève serait impossible, la journée forte sera le jeudi 25 mars.

La grève des AESH : contre la précarité, contre les PIAL, en grève le 8 avril !

SUD Education 84 soutient toute initiative de mobilisation de la part des AED tout autant que des AESH et appelle les personnels, y compris enseignant-e-s, à se mettre massivement en grève pour soutenir ces luttes !

Certaines directions d’établissement tentent d’entraver la grève en toute illégalité avec des menaces inquiétantes. Ne nous laissons pas intimider ! Rappelons que le droit de grève est un droit fondamental !
SUD Education 84 rappelle que le syndicat se tient aux côtés de tout collègue qui subirait les pressions d’une hiérarchie autoritaire et invite toute personne inquiétée à nous contacter au plus vite.

SUD Education 84 rappelle en outre que la fédération SUD éducation dépose un préavis de grève généraliste pour toute l’année et que des préavis de grève spécifiques ont été déposés par nos organisations syndicales. Ces mouvements de grèves sont donc complètement légaux en plus d’être pleinement légitimes !



Navigation

Articles de la rubrique