Au mois de mai fais ce qu’il te plaît

mardi 30 avril 2019
par  krizzo
popularité : 30%

Depuis des semaines la mobilisation prend de l’ampleur dans l’éducation à travers le pays : grèves reconductibles, actions (blocages, écoles mortes etc.), manifestations… Les personnels de l’éducation n’en peuvent plus du mépris dans lequel ils et elles sont tenu-e-s depuis des années.

Le projet de loi Blanquer continue à les attaquer avec la création des nouveaux “Établissements publics des savoirs fondamentaux” (qui entraîne de fait la suppression du statut de chargé-e de direction d’école et l’introduction d’un-e nouveau-elle supérieur-e hiérarchique aux enseignant-e-s des écoles, les principaux-ales ainsi que des fusions d’écoles et fermetures de classes), la non reconnaissance du métier d’AESH par la mise en place généralisée des PIAL les cadeaux au privé avec notamment les attaques contre la maternelle etc. SUD éducation revendique le retrait du projet de loi Blanquer.

La mise en œuvre des réformes des lycées général, technologique et professionnel, de la réforme du bac, le démantèlement de l’orientation sont catastrophiques pour les personnels et les élèves. SUD éducation a voté contre toutes ces réformes rétrogrades en Conseil supérieur de l’éducation, et réclame leur abrogation.

Les conditions de vie et de travail se dégradent très fortement. Le Ministre a l’outrecuidance de vouloir empêcher les salarié-e-s de le dénoncer : il tente de nous museler par des menaces. L’article 1 du projet de loi a pour objectif d’intimider les enseignant-e-s. Le ministre ne nous fera pas taire : cela suffit ! Des Assemblées Générales qui ont pu réunir plusieurs centaines de personnes décident de suite : grèves reconductibles, grève le 9 avril, grève à la rentrée des vacances de printemps, actions de blocage, journées école morte, grève des examens, manifestations avec les gilets jaunes etc...

Pour l’abrogation du projet de loi Blanquer, pour la justice sociale et l’amélioration de nos conditions de vie et de travail, l’augmentation des salaires SUD éducation soutient les décisions des Assemblées Générales et appelle à intensifier la mobilisation : c’est toutes et tous ensemble que l’on va gagner. Le mouvement doit gagner en extension, se renforcer et se durcir. Il s’agit de renverser la vapeur, pour une autre école et une autre société… de justice sociale, de coopération et d’égalité plutôt que de compétition, de hiérarchie et de tri social.

Une seule solution : continuer plus que jamais à se battre !

 Sa majesté Macron a enfin parlé ! Et le c’est très clair : il ne changera pas de politique. Bien au contraire, d’après lui :

« Les mesures n’ont pas été assez rapides, humaines, radicales ».

« Les transformations en cours ne doivent pas être arrêtées. »

Pas assez radicales ? Alors qu’il assassine la fonction publique et les services publics ? Il avait dit exactement la même chose en décembre. Il n’envisage pas de modifier son projet de réforme. Nous sommes en danger car son projet c’est :
 

  • La généralisation de la précarité dans toute la fonction publique : le nombre de postes de titulaires diminue pendant que le nombre de postes dans le privé ou de contractuel-les augmente !
  • La suppression du statut pour des dizaines de milliers de fonctionnaires renvoyés dans le privé : si notre service est mis en délégation de service public (centre aéré, nettoyage confié à une entreprise privée, restauration, éducation...), nous sommes vendu.es avec. La loi prévoit une mise à disposition obligatoire, en CDI, des fonctionnaires auprès de l’entreprise !
  • La disparition du droit à la carrière et la généralisation de l’arbitraire et du favoritisme : les CAP ne traiteront plus ni de l’avancement de grade, ni de la promotion, ni des transferts, ni des mobilités. En avant le clientélisme, le favoritisme !
  • La disparition du CHSCT : instance de santé au travail : comme ça c’est clair de toute façon, ils n’en ont rien à faire de notre santé et de nos conditions de travail !
  • L’allongement immédiat de la durée du temps de travail : la fin des régimes dérogatoires aux 1607h/an, on va nous augmenter le temps de travail mais pas les salaires avec une « touche » d’annualisation en plus...!

Arrêtez de vous taire, notre statut n’est pas un privilège, c’est un droit !

La seule concession, c’est de peut-être ne pas virer 120 000 d’entre nous... Peut-être ! Et si nous rentrons à la niche qui le forcera à tenir ses belles promesses ?
 
Ces quelques miettes lâchées en décembre et la semaine dernière ne sont faîtes que pour nous renvoyer devant nos postes de télévision et le laisser détruire notre modèle social en paix. Et le laisser tout donner au privé : santé, retraites, barrages, aéroports... L’ensemble des services publics !
 

Une seule solution : continuer plus que jamais à se battre !

 
Dès ce mercredi sur les actions, dans les manifs, sur les ronds-points, sur les barrages ! En intersyndicale, avec les gilets jaunes, les collectifs de lutte...
 
Et bien sûr l’agenda de mai
 
Mercredi 1er mai,

CARPENTRAS 9h rassemblement devant l’hôtel de ville
AVIGNON 10h30 Manifestation Gare Centre
Pique-nique tiré du sac (le lieu vous sera précisé à la fin de la manif)
BOLLENE

 
Vendredi 3 mai
,
Rassemblements - tractages
AVIGNON, 17H30
– Place de l’Horloge puis AG
CARPENTRAS, 17H30 – Place Aristide Briand
ORANGE, 17H30 – Rond-Point Cours Aristide Briand
Pertuis et à Apt en cours d’organisation

  • Suite au rassemblement de jeudi 25 avril, une AG d’enseignants 1er et 2nd degrés avec les parents s’est tenue à Bollène. Il a été acté un tractage par les parents devant tous les établissements de la ville (écoles, collèges, lycée) durant la journée du 3 mai, ainsi qu’une "journée écoles mortes" le 10 mai (les collègues sont en service normalement et ce sont les parents qui prennent l’initiative de ne pas envoyer leurs enfants à l’école). 


Mercredi 8 mai
,

AG de convergence des luttes
CARPENTRAS 18h30
Bourse du travail
33 rue de Mont Piété

Jeudi 9 mai
,

Journée de grève, mobilisation, manifestation
Actions à l’aube
et plus si affinités
Avignon 10h30 Manifestation Gare Centre
Avignon 14h AG départementale éducation

Vendredi 10mai,

Journée écoles mortes et collèges – lycées aussi !
Discuter avec les parents d’élèves,
se servir du tract intersyndical par exemple

Mercredi 15 mai,

Rassemblements en cours d’organisation
contre la mise en place des PIAL
pour une véritable reconnaissance du métier d’AESH


Jeudi 23 mai
,

Journée de grève, mobilisation, manifestation en cours d’organisation
Contre la mise en place des PIAL
Pour une véritable reconnaissance du métier d’AESH

Vendredi 24 mai,

Journée de grève, mobilisation, manifestation
Pour le climat et l’environnement

en cours d’organisation avec les collectifs lycéen-nes et étudiant-es

Samedi 25 mai,

Marche pour le climat
Avignon RDV 12h
avec le pique nique sur l’île de la Barthelasse 


Documents joints

Solidaires : appel du 1 er mai dans une année (...)
Solidaires : appel du 1 er mai dans une année (...)
Tract intersyndical 84
Tract intersyndical 84

Navigation

Articles de la rubrique