Les groupes scolaires du quartier Monclar toujours pas en REP+

samedi 16 mai 2015
par  Pierre L
popularité : 22%

Les groupes scolaires du quartier Monclar toujours pas en REP+

Les groupes scolaires Saint Roch, Scheppler et Louis Gros, du quartier Monclar d’Avignon, se sont mobilisés depuis le début de l’année scolaire avec les parents d’élèves lorsqu’ils ont appris qu’ils ne passeraient pas en dispositif REP+ à cause de la « mixité sociale » de leurs collèges de rattachement en centre ville Frédéric Mistral et Joseph Vernet.

Après avoir mis en place une pétition largement signée par les parents, les enseignant-e-s et les sympathisant-e-s, les équipes enseignantes et les représentant-e-s de parents d’élèves ont été reçu-e-s par M. Beck, DASEN du Vaucluse. Illes ont pu entendre de belles paroles concernant les conditions de travail des personnels et les conditions d’apprentissages des élèves qui seraient équivalentes aux établissements en REP+ pendant au moins trois ans sur les quatre que dure le label. De cet entretien, il n’existe à ce jour aucune confirmation écrite de ces propositions.

Les élèves et les parents ont ensuite pris l’initiative d’envoyer une série de cartes postales à notre ministre Mme Vallaud Belkacem qui sont restées aussi à ce jour sans réponse.

Les parents d’élèves de ce quartier sachant bien que qu’il est un des plus défavorisé, ont alors décidé de manifester ce mercredi 13 mai après-midi devant la direction académique du Vaucluse. Les enseignant-e- et directrices des écoles les ont accompagnés et soutenus dans cette démarche.

L’inspecteur de circonscription et le DASEN auraient voulu interdire aux enseignant-e-s de manifester en dehors de leur temps de travail sous le faux prétexte du droit de réserve des fonctionnaires.

Nous rassurons nos collègues du premier degré, le droit de réserve n’est pas dans le statut des fonctionnaires, au contraire LA LIBERTÉ D’OPINION EST GARANTI E AUX FONCTIONNAIRES (article 6 de la loi 83-634 dite Loi Le Pors Titre I du statut général).

Et surtout, nous rappelons à l’administration que les directeurs – directrices d’école ne sont pas des personnels d’encadrement donc ne confondez pas devoir de réserve et devoir de discrétion professionnelle.

SUD ÉDUCATION 84 SOUTIENT L’ENSEMBLE DES INITIATIVES PORTÉES PAR LES PARENTS D’ÉLÈVES ET LES ENSEIGNANT-E-S AFIN D’OBTENIR LES MOYENS QUE LEURS ÉCOLES MÉRITENT.


Navigation

Articles de la rubrique