Solidarité avec les salariés du commerce, non aux salaires de misère, non aux temps partiels imposés, non au retour au XIXè siècle, ne nous livrons pas à la consommation le dimanche et les jours fériés.

Nos dimances et nos nuits ne sont pas à vendre.
mardi 1er juillet 2014
par  Pierre L
popularité : 9%

Nos dimanches et nos nuits ne sont pas à vendre : clip Solidaires.


Nos dimanches et nos nuits ne sont pas à vendre ! par Solidairesnational

Le 24 juin, à Paris, plus de 600 salariés des Grands Magasins rassemblés dans le CLIP-P (comité de liaison intersyndical du commerce à Paris) se ont manifesté pour exprimer leur refus total du projet de l’ouverture des magasins le dimanche sur le boulevard Haussmann.

Solidarité avec les salariés du commerce, non aux salaires de misère, non aux temps partiels imposés, ne nous livrons pas à la consommation le dimanche et les jours fériés.



Navigation

Articles de la rubrique

Sites favoris


8 sites référencés dans ce secteur