Occupation de la poste du Louvre avec les vacataires du 92 en grève. C’est ensemble que nous pouvons faire valoir nos droits, imposer le respect.

mercredi 16 avril 2014
par  Pierre L
popularité : 48%

Nous, chômeurs, précaires, intérimaires, intermittents, avec ou sans papiers, occupons ce mercredi 16 avril depuis 6h25 le centre de tri de la poste du Louvre, aux côtés de camarades vacataires de la poste en grève depuis plus de deux mois.

Nous sommes une soixantaine à avoir investi ce centre de tri pour dialoguer avec les nombreux salariés présents de la précarisation qu’ils subissent et des moyens d’y faire face collectivement.
Nous avons défilé dans le centre de tri, distribué des tracts et organisons des prises de parole. Une assemblée générale aura lieu à 6h50 sous l’horloge du centre de tri...

La politique de précarisation nous touche également.

C’est ensemble que nous pouvons faire valoir nos droits, imposer le respect.

mercredi 16 avril 2014
Occupation de la poste du Louvre avec les vacataires du 92 en grève.

Nous sommes ici, chômeurs, précaires, intérimaires, intermittents avec ou sans papiers car nous sommes solidaires de votre lutte. 

Nous sommes fiers d’être aujourd’hui aux côtés de nos camarades postiers en grève depuis 78 jours.
Nous saluons le courage, la ténacité de leur engagement et nous soutenons toutes leurs revendications.

Quand on précarise les salariés de la Poste, on précarise le service public et on tue des valeurs fondamentales de notre société.

C’est donc en tant que travailleurs et en tant que citoyens que nous sommes présents parce que nous refusons de payer les conséquences du néo-libéralisme [1].

Quand la pauvreté touche plus de 9 millions de personnes, quand 80% des embauches se font en contrats courts, quand plus d’un chômeur sur deux n’est pas indemnisé, il est scandaleux de s’attaquer aux droits sociaux en faisant payer les pus précaires.

Partout en France, des salariés et des citoyens luttent pour garder des conditions de vies décentes.
Nous sommes ici parce que nous pensons que les postiers, les fralibs, les salariés de Peugeot, de la Redoute, les enseignants, les personnels soignants -et la liste est longue- mènent un seul et même combat.
On tente de nous diviser, rassemblons nous. Ensemble nous sommes plus forts.

Le 22 Mars 2014, un nouvel accord a été conclu sur les règles relatives à l’assurance chômage.
Cet accord est nuisible.
Nous le dénonçons et demandons au gouvernement de ne pas l’agréer.

Il se fait encore sur le dos des plus précaires et s’attaque aux droits sociaux des chômeurs, intérimaires, intermittents et de tous les travailleurs à activité réduite et à contrats courts.
Nous sommes atteints par ces réformes, vous l’êtes aussi. Encore une fois, nous sommes tous concernés.

Les 25 et 29 Avril 2014 sont des jours de mobilisation, soyons unis.
Nous vous informons que des Assemblées Générales ont lieu tous les lundis soirs et le 23 aura lieu une Assemblée Générale Unitaire à la Bourse du Travail.

Informons nous, luttons ensemble, faisons pression sur le gouvernement.

Ce que nous défendons, nous le défendons pour tous.

[1] A ce propos La mort du libéralisme, Laurent Jeanpierre, ainsi que La fabrique de l’homme endetté, essai sur la condition néolibérale, Maurizio Lazzarato et Le gouvernement des individus - Université ouverte 2008-2009..



Navigation