22 mars journée internationale contre le racisme et le fascisme. Racisme, fascisme, ne nous laissons plus faire !

par Collectif antifasciste Vaucluse, MRAP, Union Syndicale Solidaires 84, Solidaires Justice, SUD Éducation, SUD PTT, SUD Culture, NPA, Ensemble, PCOF, CGA, PG, PCF 84 ...
lundi 17 mars 2014
par  Pierre L
popularité : 9%

22 mars journée internationale contre le racisme et le fascisme

Racisme, fascisme, ne nous laissons plus faire ! 

Rendez-vous samedi 22 mars à 14 h devant la mairie pour un tractage massif en ville. 

Les agressions racistes, sexistes, homophobes, islamophobes, antisémites dirigées contre des militant-e-s mais aussi contre de simples individus se multiplient et se radicalisent.

Pour ne citer que ces derniers mois :

  • Clément Méric, militant d’Action Antifasciste Paris-banlieue, a été assassiné par les militant-e-s d’un groupuscule fasciste en juin dernier.
  • Pavlos Fyssas, jeune rappeur grec antifasciste, a été lui aussi assassiné par un militant d’Aube Dorée, parti parlementaire se réclamant ouvertement du nazisme.
  • En janvier, deux personnes ont été blessées par balles par un skinhead fasciste lors d’un concert de soutien aux sans-papiers organisé par RUSF (Réseau Universités Sans Frontières) à Clermont-Ferrand
  • Le 14 février, deux jeunes mineurs ont été poignardés dans le quartier Saint-Jean à Lyon par des militants d’extrême-droite, nécessitant leur hospitalisation et des interventions chirurgicales.
  • En Vaucluse, une jeune militante du Collectif Antifasciste est la cible depuis plusieurs mois de menaces de viol et de meurtre en provenance d’activistes fascistes sur les "réseaux sociaux".

Ces actes ne sont pas des accidents mais bel et bien le résultat d’un climat favorable aux idées réactionnaires d’extrême droite.

Semaine après semaine, en multiples avatars de la Manif pour Tous, des dizaines de milliers de manifestant-e-s ont recommencé à parader dans nos rues, en y déversant leur haine de l’autre.

L’extrême droite se sert du désarroi de la population qui subit les dégâts des politiques d’austérité et attise les oppositions entre français et immigrés travailleurs et chômeurs, épargnant les vrais coupables : les possédants.

Et pendant ce temps, le Parti Socialiste au pouvoir poursuit la politique menée précédemment par Sarkozy, notamment en multipliant les expulsions des sans-papiers et des Roms, ou encore en reculant face aux pressions réactionnaires.

Cette situation a déjà trop duré. Il faut que la confiance change de camp et pour cela, la riposte est nécessaire.

Il est de notre devoir de construire une résistance antifasciste et anti-raciste d’ampleur.

Signataires : Collectif antifasciste Vaucluse, MRAP, Union Syndicale Solidaires 84, Solidaires Justice, SUD Éducation, SUD PTT, SUD Culture, NPA, Ensemble, PCOF, CGA, PG, PCF 84 ...


Documents joints

Tract contre le fascisme et le racisme
Tract contre le fascisme et le racisme

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur