Sans-papiers malgré lui, expulsé par Valls, Taoufik laissera une chaise vide ce lundi 18 mars au lycée Bartholdi (St-Denis).

dimanche 17 mars 2013
popularité : 45%

Taoufik NAJEM est scolarisé en classe de seconde TMA "Technicien Menuiserie Agenceur" au lycée Bartholdi et habite à la Courneuve avec son père qui réside en France depuis 40 ans.

La première fois qu’il est entré en France, Taoufik n’avait que 12 ans. Il a été scolarisé à Drancy puis en raison de difficultés liées au logement, son père l’a renvoyé au Maroc. La situation du père stabilisée, il a pu revenir en France à l’âge de 15 ans et y vit depuis de manière continue. Il a obtenu son CAP "menuiserie" en juin dernier et poursuit ses études en vue d’obtenir un bac professionnel.

Enfermé à la prison pour étrangers de Vincennes depuis le 8 mars 2013 sur la base d’une obligation à quitter le territoire français délivrée contre lui en mai dernier, il risque d’être expulsé vers le Maroc dans les prochains jours. Seule la mobilisation citoyenne pourra empêcher qu’un jeune homme de 20 ans soit expulsé vers un pays où il ne souhaite pas retourner et où son frère aîné a été tué il y a un an.

Taoufik est décrit par le personnel du lycée comme un élève sérieux et assidu, loin du délinquant que Valls et ses exécutants essaient de nous décrire pour justifier ces reconduites arbitraires et iniques. Ainsi ses professeurs devront expliquer à leurs élèves, aux camarades de Taoufik dont beaucoup sont aussi nés ailleurs, pourquoi la France, pays des droits humains, expulse leur copain pour le seul fait qu’il n’a pas les bons papiers.

En France depuis 8 ans, Taoufik remplit pourtant les critères définis dans la circulaire du 28 novembre 2012.
A quoi servent les promesses de réexaminer les dossiers antérieurs à la lumière de ce texte ?
Quel danger un lycéen sans histoires peut-il bien représenter pour la France ? _ Cette décision est d’autant plus absurde quand on sait que le métier auquel le conduiront ses études est en pénurie de main d’œuvre en France.

Monsieur le Ministre, expliquez à ses camarades et ses professeurs où sont l’humanité et la nécessité de votre acte !

Pour sa libération :

Préfet de police de Paris : Bernard BOUCAULT
Fax : 01 53 73 67 23
Mél : prefpol.dpg-etrangers-secretariat interieur.gouv.fr

Pour l’annulation de son OQTF et sa régularisation : Préfet 93 : Christian LAMBERT
Mél : pref-secretariat-prefet seine-saint-denis.gouv.fr
Fax secrétariat préfet : 01 41 60 58 07

Directrice des étrangers : Arlette MAGNE
Mél : arlette.magne seine-saint-denis.pref.gouv.fr
Fax : 01 41 60 56 63

Secrétaire général : Eric SPITZ
Mél : eric.spitz seine-saint-denis.pref.gouv.fr
Fax : 01 41 60 59 28