Les enseignants du lycée Ampère (Marseille) en lutte.

vendredi 8 mars 2013
par  Pierre L
popularité : 13%

mis en ligne le 7/03/2013

Communiqué des enseignants du lycée Ampère en lutte.

LP Ampère occupé et en grève

Communiqué de Presse

L’an dernier 5 postes d’enseignants ont été fermés au lycée Ampère, et cette année 3 nouvelles suppressions sont prévues, pour un nombre identique de classes.

Comment expliquer cela, alors même que le candidat Hollande à l’élection présidentielle clamait l’an dernier qu’il fallait panser les plaies de l’Education Nationale, et que le Ministère annonce 60 000 créations d’emplois ?

La réalité est bien différente. Par exemple, sur l’Académie, la dotation des lycées professionnels se fait à moyens à peu près constants (+ 6 emplois).

Et, pour mettre effectivement quelques enseignants de plus dans certains lycées sensibles, le rectorat les prend dans d’autres établissements !

Ainsi la politique d’austérité et de division continue. Pour la justifier, le rectorat prétexte que le lycée Ampère perd des élèves (14 de moins sur 713)… mais au lieu d’aider l’établissement qui éprouve des difficultés (plus de la moitié des élèves sont boursiers), il le pénalise !
Ainsi le lycée disposera de 34 heures d’enseignement en moins, soit une heure et demie en moins par classe !

On est donc toujours sur une logique comptable et une politique d’austérité : on augmente les heures supplémentaires (taux historique monté l’an dernier à 12% et maintenu cette année), on supprime des emplois, et on ne prend pas en considération les aspects pédagogiques et les intérêts des élèves !
Ce n’est plus l’élève qui est mis au centre de l’école, mais l’argent !

Au lycée Ampère à Marseille comme dans toute l’Education Nationale, le temps de formation des élèves n’a cessé de diminuer : avec la Rénovation des Bep en 2001, et leur transformation en CAP en 2008, avec le passage du bac 4 ans en bac 3 ans, ce temps de formation a été quasiment divisé par deux !

Cette situation est devenue aujourd’hui insupportable et les enseignants refusent de continuer comme ça.

Ils ont repoussé par deux fois la DGH (Dotation Globale Horaire) au Conseil d’Administration ; ils ont interpellé à deux reprises le rectorat par courrier, sans recevoir de réponse.

C’est pourquoi, ils ont décidé - à la quasi unanimité - de cesser le travail et d’occuper leur établissement, jusqu’à ce que le Rectorat entende leurs revendications :

 - Maintien des trois enseignants sur l’établissement.

 - Augmentation conséquente de la DHG en heures poste.

 - Diminution du taux d’heures supplémentaires.

L’école est l’affaire de tous. Les enseignants appellent les parents d’élèves et plus largement tous les citoyens à les soutenir dans leur combat.

Les enseignants du lycée Ampère en lutte.



Navigation

Articles de la rubrique