Après le déni, après le mépris, le directeur Ferrari choisit de traîner les étudiants-es devant les tribunaux pour des motifs fallacieux.

Conférence de presse au tribunal le mercredi 8 août 2012 - 15h00
lundi 6 août 2012
popularité : 9%

Mesdames et Messieurs les journalistes.

Nous vous écrivons car ce mercredi 8 août 2012 à 14h, SUD Étudiant 84 est convoqué au tribunal d’Avignon pour avoir osé acheter et utiliser le nom de domaine www.esa-avignon.fr pour un blog d’informations concernant la lutte du collectif d’étudiants de l’ESAA (École Supérieure d’Art d’Avignon).

Nous vous convions donc à une conférence de presse à la sortie de l’audience, à 15h, devant le tribunal d’Avignon.

Le directeur de l’ESAA - École Supérieure d’Art d’Avignon, Jean-Marc Ferrari, a maintenant décidé de traîner SUD Étudiant devant les tribunaux, pour avoir, selon les termes de la plainte, « tenté de créer une confusion dans l’esprit des internautes ».

Il nous semble pourtant évident que les internautes sont capables de voir la différence entre un blog syndical et le site officiel d’une école. Mais le directeur de l’ESAA veut nous donner tort et montrer qu’il est là pour apporter la lumière à toutes ces pauvres âmes égarées sur internet.

Pour être plus précis, le site "SUD étudiant École d’Art d’Avignon, Blog des étudiant/e/s de l’École Supérieure d’Art d’Avignon adhérent/e/s ou sympathisant/e/s du syndicat SUD Étudiant", n’a jamais cherché - ni dans son contenu ni dans son apparence - à imiter le site officiel de l’école. Dès la première page, la confusion est strictement impossible. Le choix du nom de domaine a simplement été fait selon des critères de techniques de référencement visant à augmenter la visibilité du site, et par conséquent à plus et mieux faire connaître les revendications d’étudiantEs de l’école d’art d’Avignon, ce qui est évidemment un des objectifs principaux, socialement et légalement défendables, de SUD Étudiant.

En outre, toujours selon les termes de la plainte, « tous les articles publiés sur ce site ont pour objet exclusif de dénigrer l’École Supérieure d’Art d’Avignon et son Directeur, Monsieur Ferrari ». Il suffit de jeter un œil à notre blog pour se rendre compte que cette affirmation est fausse : nous ne dénigrons pas l’école, nous dénonçons seulement un fonctionnement arbitraire et obsolète.
Quant à Monsieur le directeur, Jean-Marc Ferrari, nous ne le dénigrons pas : nous l’accusons ouvertement, et pour ce faire, nous avons de solides preuves.

Toute revendication d’un corps social peut être interprétée comme une volonté de nuire à l’institution auxquelles les revendications s’adressent. _ Mais attaquer juridiquement un mouvement social au seul titre de l’exposition publique de ses revendications en dit long sur l’idéologie portée par le plaignant.

Le site est composé de textes émanant d’anciens et d’actuels étudiants et personnels de l’école. En exposant publiquement les graves dysfonctionnements de leur école, ils prennent le risque de dévaloriser les diplômes ou l’expérience qu’ils ont acquis ou qu’ils vont acquérir dans cette école.

S’ils prennent ce risque, c’est bien pour obtenir à terme, l’amélioration du fonctionnement de l’école. L’amélioration de "l’image" ne peut être décemment envisagée qu’après l’amélioration de la réalité.

Nous ferons le point à l’occasion de cette conférence de presse sur la situation actuelle, nous parlerons de la volonté de la direction de l’école de vouloir étouffer notre colère par des procédures juridiques plus que douteuses.

Nous en profiterons également pour nous féliciter du départ prématuré de Monsieur le Préfet Burdeyron dès la fin du mois d’août, alors que nous avions demandé par une lettre ouverte son départ à l’occasion de la visite du Président de la République en Avignon ; Monsieur le Préfet Burdeyron s’était particulièrement illustré dans un étonnant soutien spontané du directeur Ferrari, dans un mépris ouvert de notre mouvement et des quinze étudiants-es évincés-es.

A mercredi,

SUD Etudiant ESAA
SUD Etudiant 84
SUD Education 84

- - - -

Ajout du 09 oaût 2012

- - - -

Déroulement de l’audience du 08 août 2012

Ni Le directeur Jean-Marc Ferrari, ni aucun-e autre représentant-e officiel-le de l’Ecole Supérieure d’Art d’Avignon n’est présent-e lors de cette audience, seul l’avocat de l’école est là.

L’avocat de SUD Etudiant demande au Président du tribunal le report de l’audience pour avoir le temps de préparer son dossier de défense.
Le président consulte l’avocat de l’école sur ce report ; alors que l’urgence était explicitement invoquée au travers même de cette procédure en référé, l’avocat de l’ESAA est immédiatement d’accord pour reportée l’audience au 29 août !
De fait, l’urgence initialement justifiée par la période d’inscription des étudiants pour la rentrée de septembre 2012, s’évanouit dans cette très surprenante posture de l’avocat de l’école ...

Nous avons essayé de joindre l’ESAA - École Supérieure d’Art d’Avignon, depuis plusieurs jours, sur ses coordonnées affichées sur son site internet www.esa-avignon.org, par téléphone comme par Mél : aucune réponse au téléphone, pas même un quelconque répondeur permettant de laisser le moindre message ; de même, nos Mél de demande de renseignements au sujet des inscriptions pour la rentrée 2012 attendent encore leur réponse ...,

Un épisode de plus donc, dans la fuite en avant du directeur ferrari, qui croit pouvoir utiliser l’argent public dont il assume l’usage dans une procédure juridique abusive uniquement destinée à étouffer la contestation grandissante des étudiants-es.

... à suivre au plus tard le mercredi 29 août, au tribunal d’Avignon ou ailleurs ! ....


Navigation

Articles de la rubrique

Sites favoris


8 sites référencés dans ce secteur