Resistons ensemble contre les violences policières et sécuritaires

Le bulletin N°102 - Vovembre 2011 - est sorti !
dimanche 13 novembre 2011
popularité : 27%

12 et 15

En novembre 2007 une révolte a éclaté à Villiersle-
Bel suite à la mort de Lakhamy et Moushin
écrasés par une voiture de police. Le procès
en appel de cette révolte, à la cour d’assises
de Nanterre (92), vient de se terminer.
En 2007 des centaines de jeunes se sont heurtés
à la police. La justice en a sorti, cette fois-ci, 5
otages . Sur les 4 prévenus accusés d’avoir tiré
sur les policiers deux ont été acquittés, deux
autres ont vu leurs peines de 12 et 15 ans de
prison confirmées, le cinquième a vu sa peine
réduite.
..........................................

RIPOSTE dans les quartiers populaires

La presse ne cache pas ses sources : la préfecture.
Elle nous apprend que le 8 octobre au coeur
de la cité du Luth à Gennevilliers, deux inconnus
ont renversé de l’essence pour enflammer un
bus de la ligne 235, le chauffeur aurait été agressé.
Le 26 octobre, au petit matin, deux individus à
moto ont abordé au feu rouge un surveillant du
mitard de la maison d’arrêt de Nanterre à proximité
de son lieu de travail.
.............................................

CHRONIQUE DE L’ARBITRAIRE

Trois infirmières blessées à Lyon
Le 6 octobre à Lyon, une manifestation intersyndicale
pour défendre les droits des salariés
a lieu devant le congrès des patrons du social
et de la santé. La manif est intensément gazée
par les gendarmes mobiles. 3 syndicalistes, qui
travaillent dans une clinique à St-Etienne,
tombent dans une grille d’aération et font une
chute de plusieurs mètres. L’une d’entre elles
est encore entre la vie et la mort à cause d’un
traumatisme crânien.
................................................

Un livre blanc de plus

Le 26 octobre plus de 80 hauts gradés de la gendarmerie
et de la police ont publié un livre blanc
sur la sécurité publique avec 86 propositions :
du recours aux nouvelles technologies à un nouveau
fichier national de reconnaissance faciale
qui regrouperait 70% des 2,4 millions de clichés
et portraits-robots du fichier STIC-Canonge (ce
vieux fichier policier aux critères ethniques illégaux
se moderniserait avec l’usage d’une biométrie
neutre, ben voyons), et les photographies
de 393000 personnes figurant dans le Fichier
Automatisé des Empreintes Digitales.
.......................................................

Ce n’est pas un gag !

Dealers, proxénètes… la haute hiérarchie
policière brille de ses feux. Et ce n’est sûrement
que la partie visible de l’iceberg.
Claude Catto, supérieur hiérarchique du
commissaire dealer de Lyon qui subit une
« mutation punition ». Vous êtes assis ?
Il va à l’IGPN, à la « police des polices ».

SUR LE VIF - « Si tu manifestes, tu vas en garde à vue »

« Le jeudi 13 octobre, les élèves d’un lycée
de Noisy (93) se sont mis à bloquer pour
exprimer un ras le bol global. Il y a eu
quelques incidents (feu de poubelles et
quelques pierres qui ont volé), mais rien de
très grave ni d’inhabituel en Seine Saint-
Denis à mon avis. La proviseure a présenté
les bloqueurs comme des voyous et a sorti
le grand jeu pour empêcher le blocus et
éliminer toute contestation.
........................................................

Fin du procès en appel de l’incendie de Vincennes : Délibéré le 13 janvier

Le procès a continué comme il avait commencé : la
vérité sur l’évènement a pu être dite publiquement par
la défense, les condamnés et leurs témoins. Suite à la
mort insupportable de Salem Souli, les retenus, enfermés
dans des conditions intolérables, se sont révoltés
et leur révolte était légitime, elle avait d’ailleurs été
annoncée depuis des mois par les alertes des retenus
eux mêmes, des militants en contact avec eux, de la
Cimade présente sur place, des élus qui y avaient pénétré
et même de commissions officielles.
....................................................

Mayotte : « L’insurrection qui vient » ?

Après un mois de grève, de pourparlers entre
syndicats et administration, la situation stagne
toujours à Mayotte où les dernières manifestations
ont résonné à coup de cocktails
Molotov, armes nouvelles dans l’île où, barrages
de routes et jets de pierres étaient plus
employés. A l’image du mouvement de révolte
mené par le LKP aux Antilles en mars 2009,
la population mahoraise s’insurge contre la
vie chère, six mois après l’accession de l’île
au statut départemental. Sa mise en place
fut pourtant vécue comme une victoire par
la population. Les désillusions sont grandes
et ne se sont pas faites attendre.
Mais qui sont ces manifestants ? Il est probable
qu’ils regroupent à la fois des Mahorais
mais aussi des sans-papiers constituant près
de 40% de la population.
..............................

Un homme est mort

Depuis un an une centaine de Roms squattaient
le 163 rue des Pyrénées, Paris 20e : un hangar
et des baraquements appartenant à la mairie
d’arrondissement, renommé La Baraka. Dans
un contexte national ultra-répressif, le 24/10
au soir, selon un témoin, quatre personnes
cagoulées débarquent et balancent des cocktails
Molotov. Ça brûle comme un feu de paille.
..............................



Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur