Dispositif ECLAIR - Le décrêt 2011-1101 du 12 septembre 2011 vient enfoncer le clou : du poignon pour les serviles, et encore plus de poignon pour les plus zéléEs !

mercredi 12 octobre 2011
popularité : 51%

Une simple et anecdotique application du "travailler plus pour gagner plus" dans l’Education Nationale ?

Le texte tel qu’il figure dans le décrêt ; nous avons seulement mis en évidence les points à retenir (en gras).

Article 1

Une indemnité spécifique est allouée aux personnels enseignants et d’éducation, aux personnels de direction et aux personnels administratifs, sociaux et de santé, titulaires et non titulaires, exerçant dans les écoles, collèges et lycées participant au programme « écoles, collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite », dont la liste est fixée par le ministre chargé de l’éducation nationale.
Cette indemnité comprend une part fixe à laquelle peut s’ajouter une part modulable.

Article 2

La part fixe, dont les taux annuels sont fixés par arrêté conjoint des ministres chargés de l’éducation nationale, de la fonction publique et du budget, est allouée aux personnels désignés à l’article 1er ci-dessus.
La part fixe est versée mensuellement aux intéressés.
L’attribution de cette part est subordonnée à l’exercice effectif des fonctions y ouvrant droit.
Les personnels qui n’exercent ces fonctions que pendant une partie de l’année scolaire reçoivent une fraction de la part fixe proportionnelle à la durée d’exercice des fonctions y ouvrant droit.
Les personnels qui n’exercent ces fonctions que pendant une partie de leurs obligations hebdomadaires de service reçoivent une fraction de la part fixe proportionnelle à la durée d’exercice des fonctions y ouvrant droit.
En cas de remplacement ou d’intérim, la part fixe est versée, pendant la période correspondante, à l’agent désigné pour assurer le remplacement ou l’intérim.

Article 3

La part modulable, dont le taux annuel plafond est fixé par arrêté conjoint des ministres chargés de l’éducation nationale, de la fonction publique et du budget, est allouée aux personnels enseignants et d’éducation désignés à l’article 1er ci-dessus qui accomplissent l’intégralité de leurs obligations réglementaires de service, telles que définies par les dispositions réglementaires qui leur sont applicables, et qui se voient confier, à titre accessoire, des activités, des missions ou des responsabilités particulières au niveau de l’école ou de l’établissement.
La part modulable est versée après service fait.

Article 4

Pour le premier degré, au niveau de chaque école, l’inspecteur de l’éducation nationale chargé de la circonscription détermine, en concertation avec le directeur de l’école et les autres maîtres de l’école, les modalités de mise en œuvre des activités, missions ou responsabilités particulières mentionnées à l’article 3, dans la limite de l’enveloppe déléguée par les autorités académiques.
Sur la base des orientations définies, l’inspecteur de l’éducation nationale chargé de la circonscription propose à l’inspecteur d’académie-directeur des services départementaux de l’éducation nationale les décisions individuelles d’attribution de la part modulable aux personnels enseignants concernés, dans la limite du taux plafond, en fonction de leur participation effective aux activités, missions ou responsabilités mentionnées au premier alinéa.

Article 5

Pour le second degré, au sein de chaque établissement, le chef d’établissement présente en conseil d’administration, après avis du conseil pédagogique, les modalités de mise en œuvre des activités, missions ou responsabilités particulières mentionnées à l’article 3, dans la limite de l’enveloppe déléguée par le recteur d’académie.
Sur la base des orientations définies, le chef d’établissement propose au recteur d’académie les décisions individuelles d’attribution de la part modulable aux personnels enseignants et d’éducation concernés, dans la limite du taux plafond, en fonction de leur participation effective aux activités, missions ou responsabilités mentionnées au premier alinéa.

Taux et montants

Part fixe  : 1 156 € (soit l’équivalent de l’indemnité ZEP)
Plafond de la part modulable : 2 400 €

Par ailleurs, l’indemnité de sujétion spéciale des directeurs d’école qui exercent dans un ECLAIR est désormais majorée de 50 %
186,95 € pour les écoles de 1 à 4 classes
211,94 € pour les écoles de 5 à 9 classes
236,94 € pour les écoles de 10 classes et plus



Navigation

Articles de la rubrique