ELECTIONS PRO Octobre 2011 - Les camarades de SUD’ Education 13 interpellent l’inspecteur d’académie

Les directeurs et directrices ne seront pas les boucs émissaires d’une hiérarchie qui se défausse.
dimanche 9 octobre 2011
popularité : 31%

A M. l’inspecteur d’Académie
des Bouches du Rhône
28 Bd Charles nedelec
13231 Marseille Cedex 1

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Nous accusons réception de votre note du 05 octobre 2011, dont vous nous avez envoyé copie par Mél aujourd’hui.

Dans ce courrier, vous désignez les collègues chargés de direction d’école comme responsables du retard
dans « la transmission, dès le 28.09.2011, au bureau DP 2 de l’Inspection Académique des notices
de vote non distribuées et de la liste d’émargement (précisant le motif de non distribution) ».

Vous y faites également la distinction entre directeurs : ceux que vous remerciez (parce qu’il ont renvoyé
les notices) et ceux que vous menacez (parce qu’ils ne l’ont pas fait).
Nous sommes consternés de constater avec quelle facilité les échelons les plus élevés de la hiérarchie
se défaussent sur les personnels des multiples dysfonctionnements dans l’organisation des élections
professionnelles.


Notre syndicat s’était opposé dès l’an dernier à la mise en place de ces élections électroniques, pressentant
la non fiabilité de ce système.

Nous n’imaginions même pas à quel point leur mauvaise
organisation mobiliserait tant d’énergie à tous les niveaux.

Vous n’ignorez pas que ces élections électroniques sont un désastre : les serveurs ont été hors service
dès le 1er week-end
 ; les ordres et contre-ordres se multiplient, parfois à une demi-heure d’intervalle ;
les personnels administratifs, malgré leur bonne volonté, ne maîtrisent souvent pas eux-mêmes les
consignes ; nombre d’électeurs précaires n’ont pas été informés ou n’ont pas reçu leurs notices car les
listes d’électeurs ne mentionnaient que l’adresse de leur lycée employeur et pas leur poste réel, etc.

Les collègues chargés de direction se trouvent en bout de chaîne et récupèrent ainsi la somme des
dysfonctionnements, alors qu’ils croulent déjà sous les injonctions les plus diverses, toutes plus urgentes
les unes que les autres
. De surcroît, l’Inspection Académique des Bouches du Rhône,
contrairement à d’autres, a décidé de se décharger du tirage des listes sur les directeurs, malgré les
recommandations contraires du Ministère. Nous vous rappelons également que les collègues sont
nombreux à ne plus avoir d’EVS pour les seconder.

Nous savons que sur le terrain, tous les collègues ont à cœur de faire fonctionner au mieux le service
public d’Éducation Nationale, malgré les suppressions de postes et les restrictions qui les entravent.
Il
est d’autant plus inadmissible que le Ministère et ses représentants se déchargent de leur responsabilité
sur eux.

Nous appelons votre attention sur le fait que découragement et amertume augmentent parmi les
personnels au fur et à mesure que les pressions se multiplient. La gestion par le stress a tristement
montré ses limites en d’autres occasions.

Soyez assuré, monsieur l’Inspecteur d’Académie, de notre attachement au service public de
l’Éducation Nationale.

SUD Education Bouches du Rhône


Copie à M. le recteur de l’académie d’Aix-Marseille


Documents joints

Le courrier de SudEduc 13 à l'IA 13
Le courrier de SudEduc 13 à l'IA 13
La missive de l'IA où l'on se défausse (...)
La missive de l'IA où l'on se défausse (...)