L’eau n’est pas une marchandise - La Ville de Libourne conduit une politique de l’eau volontariste et innovante

Une municipalité engagée dans une politique de l’eau exemplaire, on encourage vivement la ville d’Avignon à prendre des notes ...
mardi 22 mars 2011
popularité : 45%

Une tarification sociale du service de l’eau.

Le Conseil municipal du 28 septembre 2010 a adopté la délibération proposée par Monsieur le Maire afin de mettre en place une tarification sociale et progressive de l’eau à Libourne.

La Ville de Libourne conduit une politique de l’eau volontariste et innovante, s’inscrivant dans l’engagement pour une gestion de l’eau durable, solidaire et responsable. L’eau n’est pas une marchandise.

La Ville a pris à son compte le préambule du Conseil Mondial de l’Eau (1996) :

"L’eau est essentielle à toute vie, à tous les écosystèmes et à toute activité humaine"

Après le débat sur l’eau organisé avec des partenaires du monde associatif, des représentants des quartiers, des experts, et des élus, la Charte de l’eau a été adoptée en février 2009.

Par délibération du Conseil Municipal du 11 février 2010, la Ville s’est dotée d’une régie de contrôle de l’eau, sous forme de commission extra-municipale. Pour la première fois en France, le délégataire de service public doit rendre compte de l’avancement de ses engagements auprès d’une régie de contrôle. C’est la garantie d’un suivi rigoureux de la délégation de service public, au profit des Libournais.

Une nouvelle étape est franchie avec la tarification sociale et progressive du service de l’eau. Selon les références mondiales, l’eau est considérée comme vitale pour les 15 premiers m3. Cela représente 40 litres d’eau par jour, par abonné.

Les 15 premiers m3 consommés sont donc désormais considérés comme vitaux à Libourne. Le tarif appliqué à leur consommation sera désormais symbolique.

Au-delà, les tarifs augmentent progressivement :

  • de 0 à 15 m3 : pour l’eau vitale, le tarif est de 0.10 euros / m3
  • de 16 à 120 m3 : dans cette tranche, l’eau est considérée comme utile, son service sera donc facturé 0.70 euros H.T. / m3
  • de 121 à 150 m3 : il s’agit de l’eau de confort, facturée à 0.75 euros H.T. / m3
  • enfin, au-delà de 151 m3, l’eau est facturée 0.835 euros H.T. / m3

La prochaine facture éditée en mars 2011 tiendra compte de ce principe.

Il faut considérer cette progression comme un encouragement à préserver la ressource et comme un accès favorisé à l’eau vitale et l’eau utile.



Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur