Pourquoi nous ne participerons pas au conseil d’administration

AVIGNON - Campus des sciences et techniques - Lycée Philippe de Girard - Les élus SUD Education prennent leurs responsabilités en refusant de cautionner une démocratie de façade
lundi 21 mars 2011
popularité : 47%

16 000 postes supprimés cette année dans l’éducation nationale et le ministère prévoit d’en éliminer quelques milliers de plus l’an prochain ...

C’est dans ce contexte (grave pour le service public de l’éducation nationale) que le CA du mois de mars va avoir à discuter la DHG (dotation horaire globale).
Et on nous demande de voter cette DHG.
Mais les règles ont un peu changé.
Une nouvelle loi prévoit que si le CA vote contre la DHG, le proviseur doit la modifier (mais une virgule suffit) pour présenter une nouvelle mouture à un second CA.
Auparavant, les CA votaient parfois contre la DHG dans le but de bien dire au rectorat que les élus du CA n’étaient pas satisfaits du nombre d’heures qu’il nous donnait. Certes, officiellement le vote portait sur la répartition des heures faites par le proviseur, mais la coutume était claire pour tout le monde et le message passait, le sens de ce vote était compris par tous.
Ceci étant, cela n’avait pas vraiment d’efficacité puisque le vote du CA ne bloquait pas la mise en place de cette DHG.

Avec la nouvelle loi, sous prétexte de démocratie (faux prétexte puisque le changement d’une virgule suffit et que la seconde fois où la DHG est présentée au CA elle est appliquée quel que soit le vote du CA), le gouvernement montre bien que, en aucun cas, la dotation du rectorat n’est discutable par le CA.
Et si le CA avait l’outrecuidance de voter contre une première fois, on le « punit » en l’obligeant à se réunir une seconde fois pour rien, puisque, quoiqu’il arrive, la deuxième fois la DGH sera appliquée.

C’est ce qu’on appelle se moquer du monde.

Le fond du problème n’est pas du tout la répartition des heures effectuée par les proviseurs de notre lycée. Le fond du problème est ce que le rectorat nous donne.

Dans cette situation nous ne pouvons pas cautionner cette impuissance organisée du CA.
Nous ne pouvons pas non plus accepter, même tacitement, cette gestion de la pénurie qu’on nous impose.
En plus maintenant, la nouvelle loi prévoit que la DHG est d’abord présentée au Conseil pédagogique avant de l’être au CA.
Il est clair que le CA (seule instance démocratiquement élue) n’est plus qu’une chambre d’enregistrement de décisions prises ailleurs.

Dans ces conditions, nous ne pouvons pas cautionner par notre présence un CA sur la DHG, qui ne pourra être qu’un simulacre de démocratie.

Les délégués du personnel au CA et les collègues de la liste SUD éducation du lycée Philippe de Girard – Campus des sciences et techniques - AVIGNON

Le texte des élus SUD Education au CA du lycée Philippe de Girard - Campus des sciences et technqiues - AVIGNON ...


Documents joints

Le texte des élus SUD Education au CA du lycée (...)
Le texte des élus SUD Education au CA du lycée (...)

Navigation

Articles de la rubrique