Primes au mérite pour les chefs d’établissements

mercredi 26 janvier 2011
popularité : 22%

Les proviseurs de lycées et les principaux de collèges les plus performants auront bientôt droit à une prime pouvant aller jusqu’à 6.000 euros tous les trois ans, a confirmé mardi le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel.

Cette décision, caractéristique d’un "système éducatif moderne" selon le ministre, est susceptible de déclencher un tollé chez les syndicats d’enseignants.

"Nous avons conclu un accord. Le gouvernement a décidé de développer une rémunération variable liée aux performances de nos cadres, de notre encadrement, comme cela existe dans l’immense majorité des entreprises de notre pays", a déclaré Luc Chatel sur France Info.

Aux yeux du ministre, "un système éducatif moderne est un système éducatif qui se fixe des objectifs et qui cherche à améliorer ses performances et qui donc est capable - pour une part faible, 6.000 euros tous les trois ans - de valoriser l’engagement personnel des acteurs de l’Education nationale".

Parmi les éléments qui permettront de juger les chefs d’établissement, le ministre a cité la mise en oeuvre des politiques décidées, les résultats scolaires obtenus par rapport aux prévisions et la capacité d’intégrer des élèves en grande difficulté.

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse



Sites favoris


141 sites référencés dans ce secteur