Au collège André Malraux, à Mazan - Vaucluse, l’inspecteur d’académie improvise, en pleine rentrée, en voulant faire les fonds de tiroir !

dimanche 12 septembre 2010
popularité : 41%

Toujours au collège André Malraux de Mazan, mais en février 2012 ...

Mercredi 08 septembre au matin, le principal du collège André Malraux de Mazan apprenait de l’Inspection Académique qu’une des 9 classes de 5° devait être supprimée.

En effet, l’Inspection Académique de Vaucluse considère que les classes de 5° sont en sous effectif avec 23/24 élèves par classe, alors que le seuil dans notre typologie d’établissement est fixé à 28.

Il s’avère effectivement que le nombre d’élèves à la rentrée de septembre est inférieur aux prévisions : 813 élèves contre 868 attendus, cette baisse se faisant un peu plus sentir sur le niveau 5°. Il faut signaler cependant que cet établissement est en sur effectif depuis sa création : après la construction de l’extension, il est prévu pour accueillir 700 élèves et en comptait environ 870 jusqu’à juin dernier.

Après des négociations, le chef d’établissement a obtenu de conserver toutes les classes de 5° en échange d’une remise d’heures de la DGH à l’IA : 13 heures, puis finalement 12 heures doivent être reprises sur la DGH et rendues à l’IA.

Jugeant cette situation inacceptable, les 42 professeurs du collège présents au matin du jeudi 09 septembre ont voté à l’unanimité le refus d’assurer les cours et la demande d’une audience rapide auprès de l’inspecteur d’académie.

Durant la journée de jeudi, les parents d’élèves ont été informés par le carnet de correspondance de la situation et ont été invités à signer une pétition. Des élus locaux (maires, président de la COVE, président des Terrasses du Ventoux) ont été interpellés. Les médias locaux ont été avisés et ont transmis l’information.

Avec cette baisse de dotation, c’est un ensemble de cours qui ne peuvent plus être assurés : les études dirigées en 6° seraient affectées, les projets de certains collègues seraient annulés car non payés comme prévu, l’association sportive est également touchée.

Outre la diminution d’heures d’enseignement, le personnel du collège est scandalisé par le mépris de l’IA imposant sa décision une semaine après la rentrée ce qui oblige à une refonte de toute l’organisation de rentrée : emplois du temps élèves, emplois du temps profs.

Certains collègues se voient modifier d’office leur quotité horaire ! De plus, c’est un déni total de démocratie, après le vote traditionnel de la DGH au conseil d’administration.

Dernières nouvelles :
L’inspecteur d’académie engage un bras de fer avec les collègues : il a informé le principal cet après midi qu’il accepte de recevoir une délégation lundi soir à la condition expresse que nous reprenions le travail dès demain, vendredi 10 septembre. Nous devons voter demain matin en ag la continuation de la grève ou pas.

On peut se demander que penser de ce chantage ?...

On se demande encore quellepeut être la légalité d’une si subite et si tardive modification de la DGH après la rentrée, alors qu’elle est issue d’un Conseil d’Administration, alors que tout est organisé et mis en place.


A l’heure où nous écrivons, le site web du collège titre en page d’accueil une note d’information, dans laquelle chacunE peut apprécier la qualité et la réalité des "informations" transmises !....

Sur le site du collège ...

La direction du collège informe les familles


La direction du collège informe les parents d’élèves.

Une réunion d’information pour les parents est prévue ce soir au collège à 18h. Les cours reprendront normalement lundi matin . Mr l’inspecteur d’Académie recevra une délégation lundi soir à 17h30 à AVIGNON.

Le Principal


Navigation

Articles de la rubrique

Sites favoris


141 sites référencés dans ce secteur