Lycée Jean-Henri Fabre - Carpentras - POURQUOI NOUS SOUTENONS LES LYCEENS EN LUTTE - POURQUOI NOUS SOMMES EN GREVE

lundi 5 mai 2008
popularité : 44%


CONTRE LES SUPPRESSIONS MASSIVES DE POSTES ANNONCEES DANS L’EDUCATION NATIONALE !

  • 2009 – 2010 : perte de 82, 5 postes dans le secondaire en Vaucluse, perte de 11 000 postes sur tout le territoire.
  • puis, pendant 4 ans, suppression de 20 000 postes par an. C’est-à-dire un total de 91000 postes d’enseignants supprimés sur 5 ans dans le secondaire.

La baisse démographique qui justifierait ces restrictions est un leurre : les effectifs d’élèves du primaire augmentent, nul besoin d’avoir fait l’ENA pour savoir que les effectifs du secondaire sont appelés à remonter…

Conséquences de ces suppressions de postes :

  • disparition des options qui permettent aux élèves de choisir des enseignements qui les motivent
  • classes surchargées
  • heures supplémentaires imposées empiétant sur la préparation des cours

Cela se traduira par une nouvelle dégradation de la qualité de l’enseignement.
Pour que vos enfants reçoivent une éducation solide, vous devrez bientôt soit leur payer des cours particuliers, soit les scolariser dans des écoles payantes.

NON AU DEMANTELEMENT DES SERVICES PUBLICS !

La Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP) menace notre pouvoir d’achat.
Le but de cette révision est MOINS D’ETAT, mais moins d’Etat signifie moins de dépenses publiques et donc MOINS DE SERVICES PUBLICS. Certes, l’existence de services publics exige de payer des impôts, mais cela donne l’accès pour tous :

  • à des services hospitaliers gratuits ;
  • à la connaissance et à la qualification grâce à l’Education Nationale ;
  • à une politique de l’emploi permettant la requalification et l’intégration professionnelle des personnes en difficulté.
  • et de tant d’autres choses … Autrement dit, c’est un choix politique qui nous appartient dans une démocratie :
  • soit nous finançons collectivement les services publics, soit chacun en sera réduit à payer de sa poche ce que les services publics nous offraient auparavant.

N’oublions pas que nous sommes les ACTEURS de la société dans laquelle nous vivons, alors,
MOBILISONS - NOUS POUR PRESERVER NOS SERVICES PUBLICS !

ARRET DE LA BAISSE SYSTEMATIQUE DE NOS SALAIRES REELS !

La part des salaires dans la production de richesses en France est à un niveau historiquement bas.
Les salaires nets ne suffisent plus à assurer un niveau de vie correct à la majorité.
La baisse des salaires est la principale cause du « trou de la Sécu », car les cotisations dépendent des salaires. Au lieu de résoudre ce problème évident, on nous fait croire que le problème vient des dépenses de la Sécurité Sociale, c’est faux !
PARTOUT EXIGEONS L’AUGMENTATION DE NOS SALAIRES !

NON A LA CASSE DE LA SECURITE SOCIALE !

Les « solutions » que le gouvernement veut imposer pour « résoudre » le déficit de la Sécurité Sociale ne peuvent aboutir qu’à la privatisation de la Sécurité Sociale pour enrichir les assureurs privés.
A quoi sert d’allonger la durée de cotisation pour la retraite à 41 ans, alors que la durée moyenne d’une carrière dans le privé est de 37 ans ?
A obliger les gens à souscrire à des plans d’épargne – retraite chez un assureur privé.
A quoi sert de mettre en place des franchises médicales alors qu’avec le vieillissement de la population, le besoin de soins ne peut qu’augmenter ?
A interdire l’accès à la santé aux plus pauvres et à obliger las autres à une assurance santé privée.
A quoi sert de supprimer l’allocation chômage au bout de 6 mois si on n’accepte pas un emploi avec un salaire réduit de 30 % à 100 km ?
A réduire les salaires et à faire disparaître le droit à l’assurance chômage pour que tout le monde souscrive à une assurance perte d’emploi privé.

POUR UN VRAI PLAN DE SAUVEGARDE DE LA SECURITE SOCIALE ! NON A SA PRIVATISATION RAMPANTE !



Les grévistes du lycée Fabre – Carpentras, le 6 mai 2008, soutenus par la CGT, SUD et le SNES FSU



PLUSIEURS ACTIONS SONT ANNONCEES DANS LES JOURS QUI SUIVENT :

Mardi 29 avril : grève et manifestation à 11 h à l’Inspection Académique d’Avignon
à l’appel de l’Intersyndicale du Vaucluse :
FCPE / UNL / SNES FSU / SE UNSA / SUD EDUCATION / CGT EDUCATION.

Jeudi 1er mai : manifestation à 10 h 30 à la gare SNCF d’Avignon.

Mardi 6 mai : manifestation à l’appel de l’Union Nationale des Lycéens.


Jeudi 15 mai :
grève + manifestation FONCTION PUBLIQUE

Dimanche 18 mai : manifestation nationale à Paris.

Samedi 24 mai : manifestation départementale pour l’Education Nationale à l’appel de l’Intersyndicale du Vaucluse.

DEPUIS LE 21 AVRIL UN PREAVIS DE GREVE RECONDUCTIBLE VALABLE 15 JOURS A ETE DEPOSE PAR SUD EDUCATION.

EN MAI 2008, MOBILISONS NOUS !


Documents joints

Le tract des profs en grève du lycée J.H. Fabre (...)
Le tract des profs en grève du lycée J.H. Fabre (...)

Navigation

Articles de la rubrique

Sites favoris


141 sites référencés dans ce secteur