Préparer les élections professionnelles de décembre 2008 - circulaire II de SUD 63

mercredi 30 avril 2008
popularité : 12%


Faire mieux qu’en 2005 !


Aux élections enseignantes de 2005, nous avions obtenu 25 683 voix pour l’ensemble de nos listes nationales.

Il paraît certain que pour augmenter nos scores nationaux nous devons augmenter notre nombre de listes académiques et départementales. Ces listes locales crédibilisent notre présence au scrutin national. Dans les manifestations et les grèves actuelles, nous pouvons favoriser la constitution de nos listes. Nous pouvons faire mieux qu’en 2005. Cela demande un peu de travail dans les syndicats, dès maintenant.


• Instits et PE : nous avons obtenu 10 976 voix (5,49%)

Il faut moins de noms pour faire une liste départementale puisqu’il n’y a plus de second suppléant. Il faut donc au maximum 20 noms pour faire une liste dans un département (14 voir 10 pour les départements moins peuplés). En 2005 nous avions 45 listes départementales ce qui représentait une forte augmentation par rapport à 2002.
En 2008 nous devons et pouvons continuer cette progression. Augmenter notre nombre de listes départementales implique un travail de recherches de noms sur ce dernier trimestre.
Malgré l’absence de liste locale, les collègues de nombreux départements ont attribué plus de 40 voix à la liste nationale Sud éducation (03, 06, 11, 16,17, 26, 27, 35, 47, 54, 57, 62, 64, 74, 78, 80, 82, 83, 84, 86, 92)

• Certifiés : nous avons obtenu 9 540 voix (6,55%)
Nous avions 20 listes académiques sur 30 possibles. Il faut 32 noms pour faire une liste (+6 hors-classe) académique. Dans les académies « sans liste », notre liste nationale a obtenu un nombre de voix qui devrait nous permettre de faire des listes cette fois-ci : Limoges 84 voix, Guyane 47, Dijon 118, Nancy-Mets 214, Nice 244, Reims 89, Strasbourg 84.

• PLP : nous avons obtenu 1 625 voix (3,93%)
Nous avions 17 listes. Il faut 14 noms (+2 hors classe) pour faire une liste académique. Dans une période marquée par le « partenariat » entre Snetaa, Sgen-Cfdt , Se-Unsa et ministère sur l’avenir de l’enseignement professionnel, nous avons certainement une carte à jouer… Notre liste nationale a obtenu 56 voix dans l’académie de Bordeaux, 25 à Nice, 32 à Poitiers, 19 à Strasbourg.

• Agrégés : nous avons obtenu 1 585 voix (4,86%)
Nous avions 15 listes. Il faut 16 noms (+2 hors classe) pour faire une liste académique. Dans plusieurs académies notre liste nationale a obtenu plus de 30 voix : Clermont-Ferrand 35, Nancy-Metz 30, Nice 34, Orléans-Tours 37, Rennes 51


• EPS : nous avons obtenu 369 voix (1,85%)

Nous avions seulement 4 listes (Caen, Clermont-Ferrand, Nantes, Rouen). Face à l’hégémonie du Snep monter des listes est une difficulté pour tous les autres syndicats. Cette année les listes seront communes aux profs d’EPS et aux chargés d’enseignement d’EPS. Il faut 10 noms (+2 hors-classe) pour présenter une liste. Il y a peut être un coup à tenter dans les grosses académies (27 voix à Versailles, 26 voix à Toulouse, 17 à Lille, 16 à Grenoble, 15 à Bordeaux et Marseille).

• CO psy : nous avons obtenu 327 voix (7,79%)
Nous avions seulement 2 listes académiques (Lille et Lyon) et elles ont plutôt obtenu des bons résultats (1 élu à Lille, 2 à Lyon). Il faut 6 noms + 4 directeurs pour la liste nationale. Pour les listes académiques (demander le nombre de candidats à Sud éduc 69 ou Sud éduc 59/62) nous pouvons peut être augmenter notre présence (Versailles 18 voix, Toulouse 13, Strasbourg 15, Rennes 14, Montpellier,Grenoble et Bordeaux 17, Clermont-Ferrand 10)


• CPE : nous avons obtenu 501 voix (5,09%)

Nous avions seulement 2 listes (Grenoble et Clermont-Ferrand). Pour faire une liste il faut 14 noms (+2 hors classe). Il doit être possible d’augmenter assez facilement notre nombre de listes. Nous avons obtenu 54 voix à Versailles, 39 à Orléans-Tours, 47 à Créteil, 29 à Toulouse, 21 à Rennes.


Navigation

Articles de la rubrique

Sites favoris


141 sites référencés dans ce secteur