La marque d’une nouvelle laïcité ? - 50 postes « hors budget » pour l’Enseignement catholique

lundi 31 mars 2008
popularité : 8%


"Dans le cadre du Plan banlieues, le ministère vient d’attribuer 50 postes à l’enseignement catholique. Ils seront utilisés en 2008-2009 pour renforcer les Segpa, les classes-relais, les classes-passerelles, les écoles de production et les internats éducatifs.

Les projets de création ou de déplacement d’établissements privés en zone sensible ne sont en effet pas encore aboutis pour la prochaine rentrée scolaire."


D’après La Lettre de l’éducation du Monde du 24 mars 2008

Commentaires :

  • une négociation « politique » est engagée par les responsables de l’enseignement catholique avec le pouvoir pour obtenir des dotations de postes supplémentaires, hors répartition budgétaire, sur un fonds spécifique.
  • cette démarche découle de la volonté de N. Sarkozy de favoriser le développement de l’enseignement catholique, clairement au détriment du public, dans le droit fil de sa déclaration de Latran : « Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le pasteur ou le curé, même s’il est important qu’il s’en approche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance. »
  • cette action du gouvernement intervient au moment même où il supprime massivement des moyens à l’éducation (suppression de postes, transformation d’autres en heures sup …).
  • on le voit bien , le gouvernement, comme l’enseignement catholique, prennent le risque d’une relance d’une guerre scolaire.
  • le SUNDEP, qui veut favoriser l’unification du système éducatif et défendre la liberté de conscience des élèves et des personnels, dénonce cette collusion néfaste pour l’ensemble du système éducatif.


Navigation

Articles de la rubrique

Sites favoris


141 sites référencés dans ce secteur